Demande d’autorisation d’exploiter postée…

En France, l’État contrôle qui va cultiver les terres. Au pire, un propriétaire de parcelles agricoles peut ne pas avoir le droit de cultiver ses propres terres. Ce mécanisme doit permettre de réguler les installations et, on l’espère, laisser la place à de nouveaux installés face à ceux qui souhaitent s’agrandir démesurément pour bénéficier d’aides agricoles européennes et de droits supplémentaires d’épandage.

La préfecture publie les projets d’installation (dont le mien) et permet durant 2 mois à d’autres prétendant/e/s de se faire connaître. En cas de besoin de départage, une commission tranche selon des priorités définies par un arrêté régional.

Je croise les doigts… Réponse dans deux mois.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *