Opération liseron

Suite au constat d’un développement conséquent du liseron sur une bonne partie des planches cultivées, j’ai entrepris de retirer progressivement les rhizomes qui se sont implantés depuis des années sur place. Travail de fourmi mais travail indispensable pour limiter cette « mauvaise herbe », notamment quand on utilise des bâches tissées sous lesquelles la plante se développe fort bien.

1 réponse à “Opération liseron”

  1. Les liserons, calamité des calamités ! Et dans une terre sèche, comment t’en sors-tu ??? Ici, ils envahissent tout un coin du jardin et montent sur les framboisiers bons à arracher. Mais quand il n’y aura plus de framboisiers, il y aura toujours du liseron ! Bises et bon courage. Madeleine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *