En mai, fais au mieux !

Entre deux séances de désherbage et de préparation de planches de culture, voici des nouvelles de la ferme.

Les pommes de terre primeur (rubis) sont au rendez vous ! Celles d’été (3 planches de 30m) ont pris un petit coup de gel début mai, celles de conservation (17 planches pour 35 paniers) sont également en place et devraient pointer le bout du nez d’ici quelques semaines.

Grosse attaque de pucerons sur les fèves et les courgettes. C’est classique pour les fèves. Je sèmerai les prochaines fin d’automne pour avoir des plants plus robustes et, semble t-il, moins attrayants pour les pucerons. Pour les courgettes en serre, c’est nouveau. Plusieurs passages de savon noir + extrait d’ortie semblent contenir le problème. Pas d’effet sur la production en tout cas pour l’instant.

Comme l’an passé, les aubergines souffrent sous l’assaut des vers taupins. Peut-être faudra-t-il courir acheter des plants greffés dans quelques jours.

Taupins vs aubergine. 1-0

Les plants de courges commencent à se sentir à l’étroit et attendent le plein champ.

Blettes et céleris raves sont installés. Idem pour les artichauts que je dois couvrir avec un paillage végétal.

Les oignons de printemps sont en forme. Pas comme les salades de serre dont le rendement fut calamiteux. Mauvaise aération, variété mal adaptée, des nécroses à répétition et des dizaines de laitues au compost…

Côté approvisionnement, mon fournisseur espagnol de gaines suintantes d’irrigation adaptées à mes cultures ne livre plus en France… Et il n’y a pas de distributeur français… Vive l’Europe !

Les journées sont longues et parfois épuisantes. Heureusement, quelques stagiaires sont passés à la ferme ce qui a partiellement allégé la charge de travail tout comme l’achat d’un rotavator pour détruire les mille et une mottes et touffes d’herbe sur les nouvelles planches de culture en préparation.

1 réponse à “En mai, fais au mieux !”

  1. Je lis et suis avec curiosité et intérêt votre publication.
    Elle permet de comprendre la complexité du travail de la terre et les difficultés d’une reconversion professionnelle.
    Elle démontre aussi que les actes s’accordent parfois heureusement avec les convictions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *