Après le trop sec, le trop humide

Jamais contents ces paysans ! Après avoir pesté contre la sécheresse de cet été, ce sont maintenant des centaines de litres par mètre carré qui arrivent au sol. De quoi poser quelques problèmes de conservation des légumes au champ. Je rentre les carottes, panais, betteraves qui baignent dans l’eau.

Pour la planche d’épinards en plein champ, il n’y eu qu’une seule récolte et rien ne repartira avec les racines noyées à ce point.

Les poireaux devraient résister. Quant aux fèves semées il y a un mois pour mieux résister aux pucerons du printemps prochain, j’espère qu’elles tiendront mais, à cette heure, elles sont en apnée (les 10 ou 15 cm de terre sous la surface doivent respirer pour que la plante vive via ses racines).

Les carottes et panais ont été partiellement touchés par la mouche de la carotte malgré mon soin à maintenir les voiles anti-insectes en place. Il faudra jouer de l’épluche légumes. Heureusement, le rendement est très bon cette année (j’ai semé sur 3 rangs au lieu de 4 pour faciliter le désherbage et le développement).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *