Été 2020



Sec et fatiguant !

Comme l’an dernier, la période chaude est là. Ce n’est pas le sud de la France mais il faut être très vigilant sur l’arrosage, tant en plein champ que dans les serres.

Avec plus de 35°C dans les tunnels de façon prolongée, les légumes ont trop chaud. Tomates cuites sur place, bouquets de fleurs avortées, pas idéal… J’avais mal anticipé ces surchauffes d’été et malgré une pulvérisation de blanc de Meudon sur les serres, malgré une ouverture partielle du bas des lisses basses et les pigonons grand ouvert, cela ne suffit pas à évacuer la chaleur. Si j’ai le temps cet hiver, je tenterai de rempnter les lisses basses à 60cm pour que le film reste bien tendu tout en permettant, en été, de relever la partie basse du film sur 30m de long.

Je fais le choix d’arroser un peu les pommes de terre et les courges pour ne pas avoir des calibres trop ridicules. Pour le moment, les puits fournissent encore…

Problème avec les betterave cette année. J’avais anticipé la préparation du sol au moment des carottes mais la pluie de juin a ré-enherbé les planches et j’ai dû refaire le travail. Après ce retard, une mauvaise levée pour des raisons incertaines (semences trop anciennes ?) m’a contraint à ressemer. Bilan, gros retard… A suivre…

Récolte des échalotes, ail (un peu petit), oignons, désherbage des carottes et des poireaux avec l’aide de quelques amapiens/ne/s. Les journées sont longues et assez épuisantes mais les paniers sont bien remplies pour le moment.

Salades dans les maïs non levés. Pas de place perdue et un peu d’ombre pour les laitues…





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.