Début d’été pourri !

Bon, disons le tout net, la saison n’est pas facile. Il pleut, il pleut beaucoup, il pleut beaucoup trop !

En juin, la station météo de Dinard enregistre +123% de hausse des précipitations par rapport aux moyennes et juillet commence avec une ou plusieurs averses quotidiennes.

Impossible de traiter les légumes fragiles dans ces conditions (pomme de terre, ail, oignon). Les limaces sont à la fêtes et dévorent jeunes salades et radis. L’orthophosphate de fer (anti-limace autorisé en bio) est dilué par les pluies. Les mulots sont bien présents (qui me prêterait une belette ?).

Radis sans feuille
oh les belles salades !
Attaque de mulot sur fenouil
Attaque de mulot sur blette, plutôt sous blette

Les légumes sous serre souffrent également. Mauvais développement des aubergines, melons, tomates qui trouvent le temps trop froid. Déjà quelques attaques de mildiou sur les feuilles et tiges de la première série de tomates.

Une pointe de vent à 97km/h a été relevée à Dinard début juillet. Sans doute un peu moins à la ferme mais une dizaine de plants de courges se sont envolées..

La rouille (champignon) est tombée sur l’ail de plein champ et ce sera irréversible hélas.

Ail touché par la rouille

Les adventices se développent largement et j’ai peu de temps pour désherber suffisamment.

Restons positifs, on annonce du beau temps sous peu…

Pour contrebalancer cette tendance trop spongieuse, je suis satisfait des fèves (récoltées un peu tard) qui ont bien survécu à la pluie, la neige et le vent ! Sous serre, ni les courgettes ni les haricots (rame Cobra excellents) n’ont subi pas subi le déferlement des pucerons cette année.

1 réponse à “Début d’été pourri !”

Répondre à Gandon Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.